|

J’aimerais tellement que cette douleur disparaisse | E052

C’est exactement ce qu’une personne prêt de moi me disait ce matin. En l’écoutant, J’ai pu voir dans son non verbal et d’entendre dans sa voix la résistance qui s’y retrouvait.

Au-delà de cela, ça m’a permis de l’accueillir et de lui offrir un espace dans lequel elle a pu se déposer.  Ça m’a permis aussi de connecter à divers moments de mon parcours où je n’ai pas su accueillir et où je me suis mis en résistance avec la vie.  La souffrance s’est installée d’une façon encore plus importante, et j’ai sombré.

Ce fut le cas dans mon épuisement de 2012.  J’ai poussé la machine jusqu’à ce que mon corps ne puisse plus fonctionner.  J’ai résisté !  Puis, j’ai utilisé la même approche lors de ma rupture amoureuse de 2016, suivie de ma rupture professionnelle de 2017.  Là aussi, j’ai piqué du nez.

J’ai bien essayé de fonctionner malgré la douleur, de la combattre.  J’ai cherché à l’invalider, à avancer comme si elle ne faisait pas partie de ma vie.  Et j’ai tellement souvent dit : « J’ai hâte qu’elle parte ».  Toutes ses réactions sont des formes de résistance et comme le dit si bien la citation : ce à quoi tu résistes, persiste !

Dans cet épisode, il est donc question :

  • des formes de résistances;
  • des avantages de la résistance, et bien sûr des inconvénients;
  • des 4 étapes que j’utilise pour transformer la douleur en quelque chose de beau, et surtout d’utile afin de sortir de l’enfer de la spirale de l’insatisfaction

Liens mentionnés dans l’épisode :

  • Lien vers la page web de cet épisode : courageusementhumain.com/052
  • Lien vers l’événement Art du dialogue : courageusementhumain.com/artdudialogue

Notre page Facebook : Courageusement humain (https://www.facebook.com/courageusementhumain)

Notre chaine Youtube : Courageusement humain (https://www.youtube.com/channel/UCEssZemha9czwz2a_fwCPpQ?view_as=subscriber)

A lire également